G-20 EMPIRE

G-20 EMPIRE

◼ Photos @MUZIFLOWPARIS  Interview de @G20SANSZGAR 
Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de vous, parlez nous un peu de G20 Empire
C’est au bout de trois ou quatres mois que l’on a décidé de monter le collectif et cela fait maintenant un an que les projets se développent. Cette union s’est faite naturellement et nous avions tout de suite apprécié le fait de pouvoir avancer tous ensemble. Cette même vision que l’on partage nous a amené à faire une collocation où tout le crew pouvait se retrouver, partager et créer. On vit dans le même délire et on a cette synergie qui nous donne à tous l’envie de s’améliorer.
Mais G20 c’est surtout un groupe de potes qui a décidé d’agir autour de l’art. On s’est lancés dans la musique parce que c’est notre domaine de prédilection mais rien nous empêche un jour de s’aventurer dans la production de court-métrages et même de dessins animés. Nous avons même développé une ligne de vêtements prénommée « Dominique ». L’objectif pour nous est de créer une entité tout en restant totalement indépendants.
Comment vous êtes vous mis d’accord pour choisir votre nom ? D’ailleurs comment vous vous mettez d’accord tout court !? À plusieurs ça doit finir en fights ou en partie de pierre papier ciseaux ?
Ce nom on le doit à un de nos membres, et heureusement qu’il l’a trouvé car les débats autour de ce choix n’en finissaient pas. Premièrement, G20 ça sonne plutôt bien et ça fait tout de suite penser au regroupement des puissances mondiales. On a grave accroché à ce délire d’empire et d’organisation.
Et pour en revenir à nos prises de décisions, la plupart du temps ça se fait sans problèmes puisqu’on a tous la même vision et tout le monde s’écoute. Pas question d‘égos et compagnie ici et quand il le faut, c’est la majorité qui l’emporte. Nous n’avons pas de temps à perdre et ce sentiment de fraternité et de
confiance résonne fort chez nous. Nous sommes le G20.
Dans quel état d’esprit étiez vous lorsque vous avez composé “Souper”?
C’est un son que l’on a écrit il y a un petit moment et à cette époque là nous étions dans une sorte de nouvelle phase créative, autant dans les textes que dans les instrus. C’est d’ailleurs le premier son que l’on a décidé de mettre en scène en photoshoot. On essaye de prendre du temps pour réféchir et préparer nos concepts.
Quels sont vos futurs projets ? À quand un concert ?
Plein de projets sont en développement et comme nous l’avions dit, nous prenons notre temps pour les préparer.
Actuellement, on se sent vraiment sur une sorte de lancée et on veut profiter de cette énergie pour grimper au niveau supérieur. On se donne rendez vous bientôt !
Votre rêve ultime ?
Le rêve ultime serait de concrétiser le projet de vie du G20 : Vivre entre potes et produire du contenu ensemble à l’image d’une meute. Nous avons une vision à long terme tout en ayant l’envie de kiffer à fond.
Alors vous êtes une organisation secrète, une entreprise ou des apôtres ?
Ce sont plutôt nos plans qui sont secrets. Nous aimons travailler dans l’ombre et créer la surprise…
Je vois que la mode influe beaucoup sur vous, je me trompe ?
C’est la sape qui nous pousse à aimer la mode en général. S’habiller, c’est un moyen pour nous de représenter nos caractères, ce que l’on est à l’intérieur de nous, et l’on considère la mode comme étant de l’art.
Un son avant de dormir ?
Nous n’écoutons pas de son pour dormir, mais plutôt pour relaxer. Mais s’il fallait vraiment partager un son, ce serait un genre de jazz à la ‘’Keith Jarrett’’ ou pourquoi
pas du classique. Mais pour chill, nous écoutons du “Luni Sacks” ou des styles encore plus old school comme du “A Tribe Called Quest”. On switch de style suivant nos humeurs. On se bute sur un son, puis sur un autre sans jamais s’arrêter d’écouter de la musique.
Si je vous dis FAKE, vous pensez à quoi ?
Le fake fait la loi aujourd’hui car l’image prime avant tout et les gens suivent et reproduisent les tendances comme des moutons.Par exemple, Il se sentent obligés d’acheter une paire de chaussures car leur rappeur préféré les porte. Et les réseaux sociaux, entre autres Instagram, pervertissent les gens. C’est très curieux, il se passe des trucs mystérieux.
Qu’est ce que le FLOW ?
Le FLOW c’est avoir son propre FLOW, c’est lorsque tu arrives à faire ressortir le truc que tu as en toi. Quand tu t’assumes sans vouloir être extravagant.
Who got the flow alors?
Quelqu’un qui assume, ose, et excelle dans son art.

“Nous, on a un flow spatial, galactique. Un truc sombre et saisissant, mais il y a de tout de même de la  lumière

No Comments

Post A Comment