ENTERTAINMENT GIRL

 ENTERTAINMENT GIRL 

 ILLUSTRATION @SELIMMEHENNI    TEXTE @MANONRNLT 

Cette nuit des ailes ont jailli de ton dos. Des ailes volumineuses pimpées de strass et de diam’s, des ailes si lourdes que te voilà cloîtrée à ton lit. Petit ange, te voici engluée des ailes de l’enfer. Celles des diktats du corps, et du sport. Celles de tout un tas d’archétypes sur LA femme: sexy, glamour, frivolité. Mais tu sais petit ange, tu n’as pas été créé pour faire rêver tous les humains. Non, tu es un produit conçu pour être à la portée de ceux appelés vulgairement »masse ». Une bande d’inculte qui a besoin d’être divertie. Les Français regarde cela du coin de l’oeil. Ils disent »c’est de l’entertainement à l’américaine, ici on ne fait pas ça ». Pourtant petit ange, ta lingerie grand public s’impose, qu’on le veuille ou non, et impose ton corps et ses mensurations comme étant le fantasme universel.

 

Si certains pays ont le snobisme de penser que leur culture vaut mieux que tes petites hanches, petit ange, ils te regardent. Sous couverture de la culture classique et de la liberté des femmes, tu deviens pour eux, cet exotisme divertissant, qui fait fantasmer les Monsieurs de l’élite. Mais ils ne t’épousent pas : pour le paraître social, ils préfèrent les filles plates aux colliers de perles.

Credit: @Kourtney Kardashian

Vit-on encore dans ce monde ? Instagram et toutes ces nouvelles filles aux corps, ni américain Victoria Secret, ou Parisienne Rive Droite, font-elles changer les choses ?

 

Si Instagram offre une visibiltié à d’autres identités, à d’autres corps, le géant Victoria Secret continue d’exalter les mêmes canons de beauté années, après années. Pourtant le soir d’Halloween, un truc pire que Scream à fait hurlé la terre. Un truc qui s’appelle « soeurs Kardashians ». De Kourtney, (presque 40 ans et 1m55) à Kendall et ses 1m78, toutes ont revêti de la lingerie fine pour nous octroyer les tabou de la société. Et apparement un show Victoria Secret peuplé de corps au formes et âges variés, serait encore une douce utopie réservée à un soir d’Halloween.

 

Cette nuit des filles manufacturés « divertissement grand public », se sont emparées des ailes d’un petit ange pour jouer aux sorcières. Toutes aussi « allécheantes, elles prouvent qu’il est grand temps pour les gueules d’anges de se diversifié. Devant nous les corps évoluent, vieillissent, brunissent, blanchissent, changent de sexe …La Post-indentité, a fait sauté les lanières de tes porte- jarretelles petit ange.

 À LIRE AUSSI :  

Sorry, no posts matched your criteria.
No Comments

Post A Comment