CHEETAH GIRL

 CHEETAH GIRL 

ILLUSTRATION @DRYVO TEXTE @MANONRNLT

L’imprimé animalier, es-tu le plus illicite de tous les imprimés ?

Classique et vulgaire, chic et démodé, impossible de savoir s’il est dompté ou indomptable. Son irrévérence est devenue l’élégance de ces dames qui se dandinent prêt des boîtes à Jazz Rive droite. Un porte cigarette tient leurs Vogues alors qu’elles chantonnent discrètement dans les nuits de velours. Se souviennent-elles de ces années ou le léopard de leurs strings se faisait la part belle en débordant de leurs jeans taille basse, Le Temps des Cerises. Non sans doute pas. Non et non, car il ne s’agit en rien des mêmes femmes. Cette fille au goût populaire qui vient soutenir son cousin lors des championnats tunning sera toujours une peu trop plantureuse ou un peu trop extrême pour faire du léopard une arme de mode. Vraiment ? Pourtant sans la Cheetah Girl, qui permettrait au léopard d’être si fun ?
En offrant frissons, et exotisme l’imprimé Léopard fait-il tâche dans le vestiaire immaculé des conservatistes de la mode ?

 

Tes ronronnement sont universel. Ils se répandent dans les rues sur des corps aux peau fripées, poilues comme boutonneuse : en somme tu es devenu famous.

 

Mais avant de remplacé le motif rayure, et de te mêler à la foule, petit léopard, il faut creuser ton histoire.

La Léopard « safe » et mythe français.

Le léopard fait ronronner les âmes d’un vieux Paris, et devient le synonyme d’un risque sauvage ultime. En somme, l’imprimé qui remplace tous les risques qu’on pas su prendre, ou plutôt qu’on a pas eu l’occasion de prendre bien à l’abri dans des immeubles Hausmanien. Il vient dire une volonté de rébellion à l’encontre des codes aristocrates franco-bourgeois. Pour opérer en toute impunité, la transgression de l’imprimé animalier s’opère sous la protection des gardiens du luxe. Ce n’est pas dans les grandes surfaces et centres commerciaux que ces dames trouvent leurs lingeries léopard : Oh non les coquines,elles s’en remettent au Faubourg Saint Honoré, à Balmain ou Givenchy pour exhumer leurs souhaits, et donner l’illusion d’une débauche bien calculée. Dans les codes de l’élégance, surmontée d’un trench Burberry, les cuissardes léopard deviennent le luxe de quelques unes. Elles se sentent d’un coup comme Bardot dans les années 1960.

 

Bah oui, car le léopard est vintage. Si les héroïnes du cinéma français l’on porté, alors qu’à cela la tienne.Petit léopard, te voilà devenu le trophée de chasse de l’imagerie féminine française du XXiéme. Une imagerie dans laquelle les Joséphine Baker retrouvent peu à peu leur place. Mais les imprimés animaliers et les bananes ont plutôt servie à les sexualise plutôt qu’a les érotiser. Oh la mesquinerie du félin: il fait de certaines les objets d’une sexualisation bestiale pour donner aux autres le sentiment d’être les gardiennes du bon goût et de la pudeur.

 

Pendant qu’on regarde tout ça, on oublie que l’histoire féline s’est propagée un peu partout dans le monde entier.

 

Pendant qu’on regarde tout ça, certains sont assis sur des canapés recouverts de cellophane se demandant ce que devient Sooki. Nicole « Sooki » Polizzi que reste t-il de toi ? Petite brune, teint orangé, en recherche de castagne : la micro-star du reality Show The Jersey Shore parvenait à descendre toutes les bouteilles qui traînaient et se battre à la sortie des clubs en préservant sa manucure et sa coiffure. Fin 2000 elle devient sur Mtv, la figure des Italos-Américain dont l’hymne se résume par Gym, Bronzage et Laverie. (« GTM : Gym, Tan, Laundry »). Toujours habillée de robes moulantes imprimées, Sookie arpentait les Night club d’ Hollywood boulevard, non pas pour mettre le grappin sur des hommes mais pour récupérer la gloire promise par les médias. Les Cheetah Girl voulaient elles aussi être reconnues pour leur talent. Ohh rêve de gloire, tu réunis début 2000 quatre jeunes filles chez Disney : Chanel, Aqua , Galleria et Dorinda qui feront des tâches de guépard leur totem.

 

L’imprimé animalier, est le rugissement de ceux qui veulent se déjouer de l’exotisme. Comme tout à chacun ils rêvent de retour à l’état sauvage ou toute ses histoire de société étaient loin. L’ habit de léopard et celui d’une douce chatte qui ne demande qu’a vivre librement dans des vêtements choisis, qu’importe le regard masculin ou le consentement des magazines de modes Cheetah girl on mange tous les mêmes croquettes que toi.

 À LIRE AUSSI :  

Sorry, no posts matched your criteria.
No Comments

Post A Comment