KANYE VA AU PSY

 KANYE VA AU PSY 

ILLUSTRATION @DRYVO TEXTE @MANONRNLT

« Je suis tellement crédible, tellement influent, tellement pertinent que je vais changer les choses. » Kanye Mégallo West fait grincer les dents, crisper les zygomatiques, et hisser les cheveux. Les fans de Taylor Swift le déteste, Beyoncé et Jay-Z: on ne sait plus vraiment… mais qu’importe Kanye West fascine. Il fascine d’être fascinant, et se fascine lui-même. Un jeu de miroir avec une société ou l’individualisme expressif et devenu maître mot. Maître de ta mégalomanie voici ton roi. Les prétentions et déchéances de Kanye West ne laissent personne muet, alors viens suivre son aventure de l’été :« Make America TrulyGreat Again »

 

« À 39 ans j’ai été diagnostiqué bipolaire ». Dans une interview à coeur ouvert avec David Letterman, Kanye West joue la carte de la confession à l’heure ou le bonheur sur-pailletté ne suffit plus pour vendre. Les gens achètent des fissures plutôt que des photos des stars sur la Côte d’Azur. Rien de nouveau, et l’influence des réseaux sociaux semble directement impliquer cette exigence de vérité selon le sociologue Graeme Turner. Pour rester attrayante et rivaliser avec la multiplication des influenceurs éphémères qui divisent le monopole du like; les stars livrent d’elles-même leur dark side en pâture au grand public. Mais pour ce faire elles restent olympiennes et divines : leur bipolarité ne s’exulte pas lors de thérapie de groupe dans un sous-sol mal famé, mais sur les plateaux d’Oprah entouré de caméras, la tête haute et recouverte de make-up.

 

La confession contrôlée de Kanye West est une obéissance à la politique de transparence. Sa fragilité agit comme un doux remède à l’heure ou la santé mentale du président américain devient l’objet des blagues le plus potaches. Sullivan écrit dans le New York Magazine «Il n’y a plus d’ancre aujourd’hui. Au cœur de l’administration du pays le plus puissant de la terre, règne la folie. » Le hic : rien n’est très drôle quand le chef à bord n’est pas un simple pantin du divertissement mais au commande de l’une des forces militaire principale de l’histoire et possède l’accès aux codes nucléaires….

En Amérique, les mondes de l’entertainement et du politique ont depuis longtemps fusionnés. Selon David Marshall « La personnification des affects en politique, est une tactique empruntée aux stars qui s’accélère avec Kennedy ». La victoire de Trump est l’avénement du People-itique, brouillant les frontières entre cinéma et réalité, entre privé et public. Reste des flots d’insultes désinhibés : « We need a leader not a creepy tweeter » rappelait des manifestants New-Yorkais devant le siège social de Twitter en décembre dernier.

 

Après son élection en 2016, Trump avait pourtant confiait a CNN ne pas être certain de continuer à Twitter. Et encore une fois c’est une promesse qu’il ne tiendra pas. Sans filtre, il se livre sans cesse sur la toile. Mais a-t-il oublié que dans le bureau ovale ce sont des citoyens plein de questions qui le regardent, et non un Sigmund Freud porteur de réponses.
Kanye a choisi un Psy et fermé son compte Twitter. Sur le plateau de Letterman il se met en scène dans un mea culpa raisonné, l’a ou l’insensé demeure. « Quand vous êtes dans cet état, vous devez être avec quelqu’un en qui vous avez confiance. » assure-t-il. Là, devant ta télé, tu te demandes si les tweet de Trump inspirent vraiment confiance.

 

Selon la philosophe Nancy Fraser, le travail du « care » soit le travail qui consiste à prendre soin de la nation subit une crise profonde. West se fait la star qui met le doigt sur le « take care ». Il dénonce un système capitaliste qui fait naitre de nouvelles maladie psychiques et souligne le manque de moyens des structures. Et pam : c’est tout l’échec de l’Etat providence qui est dénoncé.

 

En réponse à un patriarcat en désaveu, Kanye West laisse place à un néo-matriarcat masculin. Il est l’envers du golden boy blanc et incarne une nouvelle forme pudique de célébrité. Kanye vas au Psy : ce n’est pas de tout repos, c’est un peu du pipo, mais cela en gros : sur la société, la santé du pays et des dirigeants. Dans le prochain épisode Kanye West ira chanter pour soigner nos cœurs.

No Comments

Post A Comment