LA VOITURE DE DEMAIN

LA VOITURE DE DEMAIN

ILLUSTRATION @MERCEDESBENZ & @DANIELARSHAM – TEXTE @SARAXMAHMOUD

Je suis néophyte, une non-initiée de l’automobile, je viens à peine de saisir le confort d’un Q8 et le Touareg est un 4×4 comme les autres. Pour moi Abarth, c’est la Häagen-Dazs de Fiat. 208, 306 ou C3, on dirait des chiffres et des lettres, édition tôle, acier, aluminium. On croirait presque que je m’y connais, mais que nenni, tant que ça roule que c’est esthétique et confortable ça pourrait être une Mitsubishi ou une Dacia. « Don’t care ».


C’est pour ça que ma vision pourrait être plus utile (c’est relatif) qu’un fanatique de l’automobile, je n’irais dans aucune profondeur, on parle de DA et d’Artistes qui offrent leur vision esthétique d’un produit technique alors 700 chevaux ou une 9 litres cylindrés AMG « who cares »? 

 

Avant de démarrer les hostilités, il faut quand même que je dise un truc : ce type de projet est significatif car synonyme d’une réinterprétation du luxe et on n’est plus dans une histoire de courbes qui roulent dans un champ de blé et hop transperce ton âme de par sa puissance luxuriante. La notion de beauté évolue donc et qu’on aime ou qu’on n’aime pas, les goûts et les couleurs, tu connais.

MERCEDES-BENZ X VIRGIL ABLOH

 

Du coup, je ne suis pas vraiment impartial, mais je ne suis pas tranchante non plus. La première fois que j’ai vu les photos du projet Geländewagen entre Mercedes-Benz, Virgil Abloh et Gorden Wagener, je me suis dit wwwesh (mais moi, je m’appelle Wejdene) on dirait un truc de playmobile, la deuxième fois aussi d’ailleurs puis ensuite mon regard à fait fi de cet étrange volant digne d’une manette Xbox à grande échelle et ce mélange de couleurs aérospatiale qu’il aurait peut-être fallu garder pour Elon Musk et mon visage s’est illuminé, après avoir regardé la vidéo sur le site de Mercedes expliquant la démarche, comme quoi le contexte et le processus ça ouvre l’esprit. Je n’en demeure pas moins Fan de certains aspects, mais je coeur coeur la technique de démembrement de la voiture pour reprendre le fameux aphorisme : Less is more et bien sûr, j’aime l’aspect extérieur brut de la peinture.

 

Extérieur 7,96/10

En même temps, ca reste une belle voiture, pour infos, le 4×4 mythique de Mercedes est passé par l’armée allemande en 1975 (initialement conçue pour ça), par le Vatican en tant que pope mobile, aux clips des rappeurs des années 2000, jusqu’au garage de Kylie Jenner.
Petit plus : teinture et roue
Gros moins : la Croix sur le truc qui allume la lumière que mon cerveau veut appeler phare, mais que je vais appeler Feux de position.
Intérieur 5/10
Petit plus : démembrement et ceintures
Gros moins : le volant et le mélange couleurs.

PORSCHE X DANIEL ARSHAM

 

Et la, on passe à la collaboration Number two de Daniel Arsham et Porsche, la première est sans surprise si tant est qu’on pourrait croire à un produit dérivé de l’univers de l’artiste plasticien, d’ailleurs, je crois avoir lu quelque part qu’il n’était lui pas fan de sa première interprétation de la Porsche 911. Moi, je n’ai rien à dire de mal, ni de bien non plus. Du coup sur cette dernière 930A turbo, il met le charbon, dégaine 2 ans de recherches et nous sort sa réinterprétation hommage venu straight form les 24 heures du Mans. Gros logo Apple pour raviver les souvenirs d’un sponsoring ayant marqué les esprits, et il parait que les jantes sont une réédition de Porsche 1974 RSR (ça se trouve je vous  »mytho » vu que j’y comprends rien, mais c’est un collègue qui me l’a dit alors je vais le croire sur parole). Mais moi ce qui m’intéresse oh férue mangeuse boulimique visuelle de logo, c’est le fameux Dior, puis un petit Galerie Perrotin et d’autre trucs, il me semble si je ne suis pas folle sont des sponsors. Je crois que ça sert à ça les autocollants (lol). Bref, je ne sais pas pourquoi je vous la décris, j’ai rien à dire, c’est une réinterprétation, j’aime bien les dégrader de bleu, c’est esthétique et colle parfaitement à l’esprit réédition vintage, l’intérieur est plus luxe genre cuir italien bleu et taupe ça reste harmonieux, c’est sympa.

Si je devais noter ? Je ne noterais pas. Je ne peux pas vraiment noter parce que je ne comprends pas ce que je vais noter (Ça, c’est mon absence de culture automobile qui parle) c’est jolie, c’est mignon ça passe ! Non disons plutôt, c’est une belle voiture avec une belle recherche visuelle, je la vois of course je m’arrête tout comme pour la Mercedes, mais pour le coup ça pourrait être Arsham ou n’importe qui. Signifiant par la, je ne suis pas sûr de saisir le travail de l’artiste vraiment. 

À la différence du design, l’art reste assez subjectif. Laquelle est une œuvre d’art laquelle est un pur objet de design ? Pas vraiment de réponse, elles sont toutes les deux aux ponts des interprétations et réinterpretations. Elles n’en demeurent pas moins symbole d’une autre vision, l’une du passé l’autre du futur. 


C’était moi, la meuf qui parle voiture alors qu’elle traîne en BM double pieds.

No Comments

Post A Comment